Rapport du Feldmarschall Blücher – 10 février 1814

Au Prince Schwarzenberg,

L’ennemi a attaqué aujourd’hui dans l’après-midi le corps du général Olsufiev à Champaubert avec des forces supérieurs. Cependant, dans ce moment je ne suis pas encore instruit du résultat de ce combat.

Tout les rapports disent que l’ennemi marche avec beaucoup de forces vers la route qui va de Vertus à la Ferte-sous-Jouarre, et il me semble pour cela qu’il est intentionné de forces nos armées. Cela me destine de décamper d’ici aussitôt avec le corps de Kleist et Kapzewitch et de marcher dans la position de Bergères à Vertus.

En me faisant l’honneur de vous annoncer cela, je vous prie de retenir l’avancée de l’ennemi s’il est possible par un mouvement dans les arrières afin que les corps de Yorck et de Sacken placés à Château-Thierry et la Ferte-sous-Jouarre gagnent du temps se réunir.

D’après les nouvelles que j’ai reçues aujourd’hui, l’ennemi doit faire marcher encore plus de colonnes pour un mouvement offensif, qui cependant ne peuvent pas transporter leur artillerie à cause des mauvais chemins et qui trouvent aussi beaucoup d’obstacles et par le grand nombre de traineurs.

C’est aussi une raison pour faire un mouvement offensif dans les arrières de l’ennemi.


Au Quartier général de la Ferre Champenoise,
10 février 1814, 10 heures du soir



lfranceVER2